lundi 25 mars 2013

Destination Cancùn Part 7


Précédent
"Toujours quand l'affection commence, le drame commence"
Henry de Montherland

Pour la première fois de sa vie, Marc Kassi voyait une Maella qui l’effrayait littéralement. Une Maella révoltée, il venait d'ébranler tous les principes de dignité, toutes les valeurs qui faisaient la femme vertueuse que Maella était. Il était effrayé, mais aussi emballé par les délices que procuraient ce magnifique corps qu'elle avait. En peu de temps, il avait goûté à l'interdit, le charnel et surtout l'envoûtant. Dans son esprit il était prévu de coucher pour une fin bien précise que vous découvrirez avec stupeur dans les jours avenirs.;;
Il la regardait s'habiller, il avaient passé toute la nuit à faire l'amour et boire du champagne dans cette suite nuptiale, où l'un d'entre eux n'avait pas sa place.
Le soleil se levait sur Cancùn avec ses tons claires et ses magnifiques lueurs artistiques. Maella le regardait à peine ramassant les vêtements qui traînaient dans la pièce, éteignant les bougies pour mettre fin à la prétendue ambiance romantique apaisante. Confus et mal à l'aise par rapport à ce silence, il décida de le rompre. Il s'approcha d'elle pendant qu'elle admirait la vue à partir de la terasse, cette magnifique vue qu'elle regardait enlacée dans les bras de son mari. Quand il s'approcha il lui fit une caresse dans le dos qui descendit jusqu'à sa chute de reins, pour finalement la prendre dans ses bras, tout en restant dans son dos.
- Bas les pattes ! s'exclama Maella
Marc offusqué par sa réaction se détacha d'elle pour la regarder droit dans les yeux et lui demander:
- Explique moi ce qui se passe dans ta tête ...
Maella le fixa droit dans les yeux, sourit d'une façon endiablée puis détourna son regard du sien avec désinvolture. Après elle éclata de rire comme une malade mentale...
-Attends, mais Maella on finit et tu ne dis rien ..
- Si je ne te dis rien c'est juste que je n'ai rien ressenti de particulier. L'interprétation est simple Marc.
- Tu fais ta dure c'est ca ?
- Je ne fais pas ma dure, ca te fait mal ? Derrière tes muscles, tes grands airs se cache un manipulateur pauvre en principes qui couche avec la femme de son meilleur ami. En plus tu es nul ..
Marc s'énerva...
- Que ce soit la première et la dernière fois que tu me parles comme à un chien, on a couché tous les deux ensemble, je suis aussi pauvre en principes et en valeurs que toi.
- Un chien? Même le  chien est mieux que toi ...
- Tu veux que je te portes main c'est ca ?
- Vas- y, touche moi, touche moi je t'en supplie  criait Maella... Tu me fais pitié Marc sérieusement
Marc ne savait quoi dire.
- Je savais que tu n'allais pas bien dans la tête ...
- Trève de discussion, j'ai besoin de dormir. J'en ai fini avec toi, referme la porte en sortant.
Elle se dirigea vers le lit, retira ses pantoufles et s’emmitoufla sous la couette, Marc voulut faire de même.
Elle l'arrêta dans la minute même..
- Tu as eu une baignoire pour prouver de quoi tu es capable, dégage de mon lit, tu as 5 minutes. N'infectes pas toute la chambre. Bonne journée Marco marco ...

Il s’exécuta sans broncher et sortit de la chambre ...
Bouleversé, surpris, confus par la réaction de Maella, Marc se sentit mal pour la première fois de toutes ses multiples aventures féminines il ne s'était jamais heurté à une réaction si mystérieuse. Il remettait sa personne en question, ses performances sexuelles, sa force de persuasion. Quelle est cette femme qui lui parle à lui Marc Kassi beau intelligent  doctorant en psychologie reconvertie dans les affaires. Il se sentit douter. Le doute, le doute ... Lui Marc, il ne connait pas le doute,il n'a jamais connu le doute pour lui c'est une faille du développement personnel, car sa philosophie première est qu'il ne faut jamais douter de soi si l'on veut gravir les échellon du succès. Qui croit en lui n'a peur de rien, a de l'audace. L'audace qui est un élément essentiel dans les affaires, comme en ce qui concerne les femmes. Si Maella réagissait de la sorte c'est surement du au fait que les évènement étaient encore trop frais, elle demeurait encore bouleversée, traumatisée. Non, non lui Marc ne laissera jamais personne le traiter de la sorte, le minimiser à ce point, il le reconnaissait lui même en plus de l'ego naturel masculin il était extrêmement orgueilleux et déterminé. Il traînait d'une façon assez pensive ses pas vers l'ascenceur qui le dirigerait vers sa chambre d'hôtel. Il espérait dormir avec elle, dans ses bras pour la rendre encore plus l'enivrer. Mais ce matin il a eu la frustrante impression d'être chosifié par une femme infidèle, qui en plus l'a totalement dévalorisé, rabaissé. Oui, ce matin, Marc avait mal, le soleil de Cancùn s'était levé, une douleur imprévue se leva aussi dans le coeur du grand Marc..

Une fois dans sa chambre son téléphone sonna.  L'appel venait de Côte d'Ivoire et c'était son petit frère Jordan.
- Marco, apparemment Cancùn c'est chauuud, chauuud !! dit-il avec entrain 
- Pas si chaud que ca, petit répondit Marc avec une mollesse dans la voix
- T'es fatigué ou quoi ?
- Je suis exténué en plus cette Maella, je je ne la comprends plus
- Attends, attends les affaires restent les affaires. Tu n'as pas besoin de la comprendre tu sais qu'elle est un élément clé pour notre chiffre d'affaire. C'est une femme parmi la cinquantaine que tu as connu..
- Non Maella, c'est autre chose du coup je me pose des questions.
- Tu n'as quand même pas risqué tout ca, le complot contre Derrick et Vaesnet, ta petite amitié avec lui et tout ca pour te "poser des questions" ...
- Petit, ce qu'elle ma montré aujourd'hui la c'est du jamais vu ..
- Elle t'a montré quoi ? Ressaisis toi, en plus Carlos veut avoir une date pour la transaction, le transport de la marchandise.
- Tu sais que TOUT je dis Tout est en rapport avec Maella, c'est pour ca qu'il faut que j'arrive à la canaliser, la manipuler à ma guise l'influencer, lui faire un lavage de cerveau pour la mettre dans ma poche
- Tu as intérêt tu sais que ces types là, on ne joue pas avec eux ..
- Tellement complexe cette Maella
-Tu m'inquiètes mon frère, elle te perturbe à ce point ?
- Attention, je ne suis pas amoureux, tu sais que je ne connais pas cet adjectif moi je marche par intérêt et par manipulation. Seulement je n'ai jamais eu une cible aussi compliquée. Mais je m'appelle Marc Kassi, je serais toujours égal à moi même .
- Oui toujours ! Mais dis moi comment était le produit?
- Un produit frais, fini, complet, une vraie femme !
- Toi tu es un vrai salop, mais et l'avocat dans tout ca ?
- Il doit être dans la merde avec Vaesnet en ce moment .
- Chacun ses problèmes, c'est lui qui a voulu y aller comme un con lança Marc
- La dame de l'agence c'est une pro, j'ai matté les infos, c'est du lourd en ce moment sur les chaines internationales
- Moi je fais toujours dans le lourd
-Quelques jours pour briser un mariage, faire changer la vision d'esprit d'une femme, coucher avec une jeune mariée, retourner un homme d'affaire contre un avocat, alimenter la polémique dans les médias. Comment peut-on être aussi fort?
- Petit frère, les affaires ce sont les affaires. Je suis quand même heureux d'avoir discuté avec toi tu m'as à nouveau motivé, nous sommes sur un gros coup et je n'ai pas le droit à l'erreur.
- Je savais que je pouvais compter sur toi. Je me charge de la communication avec Carlos pour éviter toute traçabilité de la police.
- Parfait! Bon petit après tout le sport que j'ai fait un bon sommeil ne sera pas de refus.
- Si c'était un vrai sport, Maella serait concquise, donc tu dois t'améliorer grand frère dit-il en riant
- Elle sera surprise d'être étonnée, laisse là ...
- J'ai confiance! Dors bien Grando
-Petit, on reste opérationnels!

C'est ainsi que la conversation prit fin et que Marc à son tour plongea dans son lit, pour se lancer dans de multiples réflexions au sujet de Maella pour enfin s'endormir...

Divine House
Ohio

 La torture avait quand même longtemps duré, Derrick se retrouvait au sol incapable de bouger. Gisait le sang de ses blessures sur le marbre italien de Vaesnet. A plusieurs reprises, il tenta de se relever, mais un coup de pied de Vaesnet le ramenait au sol. L'ambiance était particulièrement tendue dans la vaste pièce, le PDG pétrolia dans toute sa nervosité ne cessait de zapper les chaines d'informations.
CNN, BBC, EURONEWS, l'informations les commentaires les éditions spéciales. Il voyait son entreprise chavirer par la faute de cet avocat pervers...
-Maintenant répond moi morveux, qu'es-ce qui a pu se passer dans ta tête pour louer des putes à quelques jours d'un procès médiatisé et les inviter dans ta chambre ?
Derrick la bouche enflée, l'oeil déformé par les coups prononçait des mots inaudibles..
Ce mutisme involontaire avait le don d'énerver encore plus Vaesnet
- Oh tu ouvre ta geule et tu parles comme un homme ..
- C'est un complot, je viens de me marier .. je
- Arrête moi tes conneries.
- Je vous assure.
- Complot de qui alors ?
- Je ne sais pas ...
Vaesnet émit un rire nerveux ...
- Il ne sait pas ... Derrick Adom tu est quand même un drôle d'avocat.
- je crois que quelqu'un veut me faire du mal
-Qui es tu de si important?
-Croyez moi, je n'aurais pas laissé ma femme à Cancùn dans sa chambre, pendant notre lune de miel pour venir coucher avec des prostitués, si je suis là c'est pour relever le challenge, je voulais de tout coeur défendre Pétrolia.
- Bon c'est simple, je te ferais confiance une deuxième fois, je mènerais mes propres enquêtes pour voir qui est derrière tout ca. Aucun de tes proche ne sera épargné. Commence déjà à prier pour ton sort si jamais je découvre que tu es un élément d'une filiale concurrente qui s'est infiltré dans toute l'intimité judiciaire de mon procès. Je peux être un véritable Mafioso quand on me mène en bateau ADOM !
- Je suis déjà sans crainte car je suis blanc comme neige.
-Relâchez le ! ordonna Vaesent à ses hommes.
Ceux- ci s'exécutèrent
-Pour éviter ce genre de mésaventures à l'avenir tu logeras içi, pour des questions de sécurité, plus de téléphone. Si tu veux des putes contente toi de nous le dire.
- Je ne suis pas venu pour ca dit Derrick en se tapotant pour essayer de nettoyer les tâches de semelles suite au coup de pied.
Il boitait légèrement en suivant Michael qui le conduisait dans sa chambre. Divine House sera en quelque sorte sa nouvelle prison de luxe ..
Qu'es-ce qu'on ne ferait pas pour prospérer dans les affaires ?

Ritz Carlton
Suite Nuptiale 271

Maella ne cessait de regarder l'écran de son téléphone portable guettant le moindre appel, le moindre mail le moindre sms de son mari .. Non son ex- mari. Mais en fait, pourquoi attendait-elle des explications dans la mesure où elle voulait divorcer. Elle se remit à pleurer, elle se rendit compte que ni sa colère, ni sa haine ni ses ébats avec Marc ne panseront les douleurs de son coeur.
Au lieu de l'appel de Derrick, c'était celui de Manuella..
- Allo décrocha Maella en larmes
-Tu a le droit de pleurer toute  les larmes de ton corps, j'aurais voulu être là pour te réconforter..
- Je me réconforte comme je peux, j'ai tellement mal au coeur, je souffre énormément..
- Réconfortes toi dans la prière, tu as besoin de la main céleste pour t'aider à confronter cette terrible épreuve. proposa la meilleure amie de Maella
-Ce que tu ne comprend pas c'est que je ne crois plus en rien, je ne sais pas ce que ca veut dire l'amour, c'est quoi l'amour, c'est quoi le mariage ?  C'est quoi Dieu ? Quel est ce Dieu qui me récompense comme ca après tant de fidélité, d'amour, de respect à mon mari ...
- Maella c'est ..
- Arrêtes un peu, vois les choses en face j'ai eu affaire à un vendeur de rêve...
- Mais ma chérie, essaye de comprendre ce qui se passe, ne te renferme pas dans toutes ces ondes négatives !
- Je me renferme pas je m'ouvre à la vie, au plaisir, et j'ai passé la nuit avec Marc Kassi.
- Attends quel Marc ? Mon DIEU ne me dis pas ca ? Maella Que t'arrives t-il ?  s'étonna Manuella
-Je n'ai rien, si tu es vraiment mon amie, t'essayeras de me comprendre..
- Je te comprends, mais je ne te reconnais pas.
- Tant mieux, si tu me reconnais pas ! répondit Maella
-  Tu es une femme bien, une femme vertueuse.
- Justement, je ne suis plus cette Maella.
Elle venait de lui raccrocher au nez.
Ca aussi c'était un autre côté de  la nouvelle Maella...


Ritz Carlton 
Chambre 153
15H32

Marc était encore dans le lit, bien éveillé les yeux écarquillés réfléchissant à tous les stratagèmes dont il devait  user  pour faire avancer son plan. Soudain au delà de l'aspect financier de son plan, il avait envie de toucher le coeur de Maella. Comment dire ca ? La rendre amoureuse, qu'es-ce qu'elle a de plus que les autres ? 
Non il le faut, inadmissible de se laisser désarmé par cette femme ...  
Autre chose sur Marc Kassi  il adore les challenges, les défis qui ne relèvent que de l'audace et de l'intelligence.Il réfléchit un long quart d'heure et se lança.
 Il prit son téléphone à son chevet et composa le numéro de Maella
- Je sais plus si je dois t'appeller Maella Adom, Madame Adom, mon amour, ou petite soeur.
- Maella tout court. Que puis - je faire pour toi?
- Pourquoi tiens tu à te donner cette carapace? 
- Ecoute je ne veux plus en parler..
- Moi non plus,je veux seulement que tu saches que ca ne doit pas être une barrière entre nous même si je me sens mal, je me sens utilisée comme un objet et trahie un peu comme ce que Derrick t'as fait.
-Ca ne sera jamais pareil 
Marc poussa un long soupir et reprit :
- Incroyable mais vrai, j'ai eu très mal ce matin en quittant ta chambre. Si c'était ton but, tu as bien réussi, ce que j'ai fait n'était pas normal j'avoue. Coucher avec la femme de mon meilleur ami, il n’y a pas pire bassesse. Ce n'est pas que de la bassesse. Sais- tu depuis quand je te désire, tu m’impressionne Maella,
j'aime ta façon de parler, de sourire, ces fossettes qui creusent tes joues, ta voix douce mais qui est forte de caractère, ta façon de marcher avec élégance, ta façon de regarder droit dans les yeux.. On sent que tu as confiance en toi, tu connais ta valeur, tu n'es pas n’importe qui. Alors si tu es triste, si tu te sens mal je comprendrais, laisse moi partager cette douleur, laisse moi te prouver qui je suis .

Le discours était tellement beau et pertinent, les mots tellement forts, Marc avait lu dans son coeur... 
Elle restait muette à l'autre bout du fil...

Marc toujours au téléphone prit l’ascenseur, et descendit pour se retrouver en face de la porte de Maella,il frappa la porte elle vint ouvrir elle aussi tenait son téléphone. Alors, il se mit à l'embrasser ...
Comme la veille, ils se tenaient là au milieu de la pièce liant leurs lèvres avec tendresse.
Serait-ce la nouvelle routine?

Divine House
Ohio

-Alors, vous vous en êtes remis? demanda Vaesnet qui venait de rentrer dans la chambre de Derrick 
-Vous demandez cela comme si c'était normal...
- Excusez ma colère, essayez de me comprendre cette entreprise est..
-Monsieur Vaesnet, je ne suis pas votre marionnette, cette entreprise est tout pour vous? Moi je suis tout pour ma femme. A l'avenir respectons nous, si vous pensez que je ne satisfais pas vos attentes, laissez moi repartir.  J'ai bien réfléchi, je peux repartir en lune de miel, vous trouverez un autre avocat à tabasser pour cequ'il n'aura pas commis au nom de votre gloire, votre argent. Moi je n'en peux plus.
- Restez, je vous en prie en effet je sens une malversation, un complot je ferais ma propre lumière..
- Comment en tabassant ? 
- J'enverrais mes hommes dans le secret enquêter à Cancùn et à Abidjan 
-Attention ! Qu'il ne touche pas à un seul cheveu de mon épouse
- Au contraire elle sera surveillée à son insu 24/24h, dans toutes ses allées et venue pour sa sécurité. Vous êtes quelqu'un de très médiatisé en ce moment, c'est aussi une façon de la protéger. Je ferais de même pour votre famille.
-Cette fois, Vaesnet c'est moi qui vous fais confiance, ne me décevez pas j'aime ma femme, elle est tout pour moi. Je serais prêt à mourir pour elle. 
-Vous avez ma parole

Une poignée de main concluante entre le deux hommes. 
Cette poignée de main allait faire la lumière ...
La lumière sur l'inattendu.


La Suite Bientôt

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire